Peuples et minorités

La Macédoine est un pays multiculturel, plurilingue et plurireligieux. Plusieurs ethnies plus ou moins importantes cohabitent dans le pays. La plupart sont là depuis des siècles.

Chaque minorité possède des droits assez importants. Ils concernent surtout la politique linguistique : usage des langues minoritaires par les instances locales, enseignement dans les écoles, promotion culturelle, etc. Une minorité doit constituer au moins 20 % de la population d’une municipalité pour obtenir ces facilités.

KahnLes Macédoniens. Ils représentent 64 % de la population du pays et dominent la vie politique et culturelle. Les Macédoniens sont un peuple slave de religion orthodoxe. Ils sont très proches culturellement des Bulgares et des Serbes, et partagent certains traits culturels avec les Grecs. D’une manière générale, les Macédoniens peuvent être considérés comme un peuple méridional. La pratique religieuse a fortement décliné au cours de la période socialiste yougoslave mais c’est redevenu un marqueur identitaire fort depuis l’indépendance.

AlbanaisLes Albanais. Ils sont de loin la deuxième ethnie du pays, avec 25 % de la population. Les Albanais vivent surtout dans le nord et l’ouest, le long des frontières albanaise et kosovare. Ils y sont majoritaires dans plusieurs villes et dans de nombreux villages. Les Albanais sont surtout musulmans sunnites, mais certains sont catholiques.

Les Macédoniens voient souvent les Albanais comme des immigrés ultra-conservateurs peu soucieux de s’intégrer. Les rapports entre les deux groupes sont assez tendus et les deux semblent le plus souvent s’ignorer.

Les Albanais sont un peuple assez à part en Europe. Leur langue est indo-européenne mais elle ne ressemble à aucune autre. Leurs origines sont obscures mais ils descendent probablement de tribus illyriennes de l’Age du fer. Ils sont présents en Macédoine depuis le Moyen-Age au moins.

Les Turcs. Ils forment 4 % de la population et vivent un peu partout dans le pays. Ils sont arrivés après la conquête ottomane au XIVème siècle. Leur nombre tend à baisser, surtout parce qu’ils assimilent aux Albanais avec qui ils partagent la même religion.

La Macédoine comprend une ethnie turque particulière : les Yorouks. Arrivés d’Anatolie lors de la conquête ottomane, ils étaient nomades. Ils sont assez vite devenus sédentaires. De nos jours, leur nombre est très restreint et ils vivent surtout dans des villages autour de Štip et Radoviš, dans l’Est du pays. Ils parlent un dialecte turc particulier.

RomsLes Roms. Ils comptent pour environ 2,5 % de la population, mais peut-être plus, car beaucoup mentent lors des recensements. Les Roms de Macédoine sont très différents des autres Roms d’Europe, et notamment de ceux d’Europe de l’Est. De religion musulmane, ils ont gardé une culture très orientale. L’usage de la langue romani est très vivace en Macédoine. Les Roms sont sédentaires et ont leurs propres quartiers et villages.

Les Serbes. Les Serbes de Macédoine forment un peu moins de 2 % de la population. Ils vivent surtout au nord du pays, près de la Serbie. Slaves et orthodoxes, ils sont très proches des Macédoniens. Certains sont là depuis le Moyen-Age, d’autres sont arrivés suite à l’annexion de la Macédoine à la Serbie en 1912.

Les Bosniaques. Egalement appelés Pomaks ou Torbeši, ils forment 0,8 % de la population. Ce sont des Slaves convertis à l’Islam à l’époque ottomane. Ils s’assimilent beaucoup aux Turcs.

Les Valaques. Avec les Albanais, les Valaques sont un des peuples les plus mystérieux des Balkans. Ils ne forment que 0,5 % de la population et ils se sont grandement assimilés aux Macédoniens au cours du XXème siècle. Ils sont orthodoxes et parlent une langue latine proche du roumain. On les trouve aussi en Grèce et en Albanie. L’existence d’un peuple latin dans cette partie sud des Balkans est un mystère total. Traditionnellement, ce sont des bergers vivant dans les montagnes. On les appelle aussi les Aroumains.


Retour à la page Comprendre la Macédoine

Voir aussi :

Les religions en Macédoine

La Macédoine en 15 dates

La Macédoine en chiffres

Publicités