Faune et flore

Comparée à la France, la Macédoine a une faune et une flore assez extravagantes. Le pays est très montagneux et se trouve tout au sud de l’Europe, aux portes de l’Asie. Cela explique la présence d’espèces exotiques dans un cadre général européen.

La Macédoine reste encore aujourd’hui une sorte de terra incognita pour les scientifiques. Toutes les espèces animales et végétales n’ont pas encore été répertoriées et certains écosystèmes sont mal documentés.

FAUNE

Mammifères

OursLes montagnes de l’ouest de la Macédoine sont le refuge de grands mammifères, comme le loup, l’ours et le lynx. Ce dernier est considéré comme l’animal national mais il est extrêmement difficile à observer. La Macédoine compte moins de 100 lynx, et entre 160 et 200 ours bruns. Les loups se trouvent encore dans toutes les régions et la chasse est autorisée. On en dénombre de 1000 à 1200. La Macédoine fait partie de l’aire d’habitat du chacal doré, mais il semble avoir disparu du pays.

Les montagnes de Macédoine sont aussi le refuge d’espèces plus courantes, comme le sanglier, le cerf, la martre et le chamois.

La Macédoine possède sa propre race de chien, le Šarplaninec (prononcé « charplaninets »). Originaire des montagnes bordant le Kosovo, c’est un chien de berger au poil très fourni.

Oiseaux

PélicanLa Macédoine compte un grand nombre de rapaces typiques du Proche-Orient, notamment des aigles impériaux, des éperviers à pieds courts, des percnoptères, des buses féroces et des faucons laniers et crécerellettes.

Les grands lacs sont le domaine du cormoran pygmée, du pélican frisé, de l’ibis falcinelle, du rémiz penduline et de plusieurs espèces de hérons.

Parmi les oiseaux plus petits, on trouve toutes sortes de fauvettes, de pies-grièches, de sittelles et de bruants. Le gobemouche à demi-collier, assez rare, est endémique à cette région d’Europe.

Reptiles

ReptileLes reptiles sont particulièrement abondants. On trouve notamment des tortues dans l’ensemble du pays. Les espèces représentées sont la tortue d’Hermann et la tortue mauresque pour les terrestres, et la cistude et la mauremys rivulata pour les aquatiques.

Les serpents sont très bien représentés, avec des espèces courantes comme la couleuvre à collier, la couleuvre d’Esculape, la vipère péliade et la coronelle lisse, et d’autres espèces plus spécifiques, comme la vipère cornue, la vipère d’Orsini, le telescopus fallax, le dolichophis caspius et l’eryx jaculus, une petite espèce de boa inoffensive. Il n’est pas rare de voir des couleuvres tessellées dans les eaux des lacs d’Ohrid et Prespa. La plupart de ces serpents ne sont pas dangereux, à l’exception notable de la péliade, de la vipère d’Orsini et de la vipère cornue.

Les lézards sont eux-aussi très nombreux. La Macédoine compte par exemple des lézards à deux bandes, des abléphares de Kitaibel, ainsi que le lacerta trilineata et le podarcis erhardii. On trouve aussi des orvets, dont l’orvet géant des Balkans. La vallée du Vardar est le refuge d’une sorte de gecko, le mediodactylus kotschyi.

Amphibiens

GrenouilleParmi les 14 espèces d’amphibiens présentes en Macédoine, on trouve des salamandres, des tritons, dont le triturus macedonicus, et plusieurs espèces de crapauds et de grenouilles. Parmi ces dernières, deux sont plutôt exotiques : la grenouille grecque et pelobates syriacus, reconnaissable à ses grands yeux.

Poissons

La Macédoine n’a pas accès à la mer et ses poissons se limitent donc à des espèces d’eau douce. Les grands lacs de Prespa et Ohrid sont peuplés de carpes, de truites, de loches et d’anguilles. Plusieurs espèces ont été introduites, dont le silure et des perches. Certaines espèces sont endémiques, comme la truite d’Ohrid ou le spirlin du Prespa.

Insectes

PapillonLa Macédoine possède 200 espèces de papillons. Ceux-ci s’observent particulièrement en juin. Plusieurs espèces sont typiques du bassin méditerranéen, comme l’hespérie des phlomides, la grande coronide, l’échiquier de Russie et le nacré des Balkans. Une grande diversité s’observe aussi parmi les libellules.

FLORE

La flore montre la même profusion et la même hétérogénéité que le monde animal. Les espèces méditerranéennes côtoient la flore d’Europe du nord, et le relief montagneux a conservé de multiples reliques et espèces endémiques.

MolikaLa Macédoine comprend plusieurs biomes : le maquis, la forêt méditerranéenne et sub-méditérranéenne, le semi-désert, la forêt européenne, la taïga européenne, l’alpage, la forêt rocailleuse et la prairie sèche. Chacun de ces milieux bien différents possède une flore qui lui est propre.

CrocusLes espèces les plus courantes à basse altitude sont le charme-houblon, le charme d’Orient, le noisetier et le pin noir. Le hêtre domine à moyenne altitude, puis les sapins et l’épicéa à haute altitude.

Parmi les plantes endémiques, il y a le pin de Macédoine, la tulipe de Marianne, le safran de Macédoine, la tulipa scardica, le crocus scardicus et la salvia jurisicii, une plante à fleurs bleues.


Retour à la page Comprendre la Macédoine

Voir aussi :

Les montagnes de Macédoine

La Macédoine en 15 dates

Architecture macédonienne

Publicités