Petite histoire d’Ohrid

Théâtre Ohrid

Le théâtre antique.

Le site d’Ohrid est peuplé dès le Néolithique et la ville apparaît véritablement à l’époque du royaume de Macédoine. L’époque romaine est une période faste car la ville profite de la construction de la Via Egnatia, route qui relie l’Adriatique à la mer Noire. Pendant l’Antiquité, la ville est appelée Lychnidos.

St Clément

Saint Clément d’Ohrid.

La renommée de la ville est définitivement assise au IXème siècle, lorsque les Saints Clément et Naum y fondent la première université slave. Ce sont des disciples de Cyrille et Méthode, évangélisateurs des Slaves et inventeurs de l’alphabet cyrillique. Il existe cependant des théories affirmant que ce serait en fait Clément qui aurait inventé cet alphabet. Un siècle plus tard, Ohrid est la capitale d’un éphémère empire de Bulgarie.

Les invasions normandes et croisées du XIIème siècle fragilisent l’autorité byzantine et Ohrid devient serbe puis ottomane au XIVème siècle.

Ohrid 1913

Ohrid en 1913.

Jusqu’au XVIIème siècle, Ohrid conserve une vie culturelle et économique florissante. Le XVIIIème siècle est cependant moins glorieux. Les Grecs phanariotes sont alors au pouvoir à Istanbul et ils suppriment l’archevêché d’Ohrid en 1767. Il existait depuis le IXème siècle. D’autres évêchés et patriarcats sont abolis pendant la même période, cela afin d’unifier tous les Orthodoxes ottomans sous le patriarcat grec.

Depuis le XVIIIème siècle, Ohrid est restée une ville de taille moyenne. Vivant d’abord de la pêche, ses habitants se sont peu à peu tournés vers le tourisme. Ohrid compte aujourd’hui environ 42000 habitants à l’année.

Revenir à la page Ohrid

Publicités