Struga

DrinStruga est située sur la rive nord du lac d’Ohrid. Elle se trouve à l’endroit précis où le lac se déverse dans le Drin noir, une rivière qui rejoint l’Adriatique en Albanie. Avec ses 16.000 habitants, elle est deux fois plus petite qu’Ohrid. C’est cependant une destination de choix, avec plusieurs curiosités historiques et de nombreux hôtels et restaurants.

Comme Ohrid, Struga a une histoire qui remonte au Néolithique. Pendant l’Antiquité, elle portait le nom d’Enchelon, qui signifie « anguille » en grec ancien. Cela évoque les anguilles du lac d’Ohrid qui rejoignent la mer en descendant le Drin noir.

Struga possède une minorité albanaise beaucoup plus significative qu’Ohrid. Les Albanais représentent environ 30 % de la population.

Y aller

Struga est située près de l’aéroport d’Ohrid, accessible en taxi. Elle n’a pas de gare ferroviaire, mais elle est reliée au reste de la Macédoine par des lignes de bus (horaires sur BalkanViator). Struga et Ohrid ne sont qu’à 15 km l’une de l’autre. La gare routière de Struga est à environ 1 km du centre, tout au nord de la ville.

Visiter

Plan de Struga (cliquer pour agrandir).

Plan de Struga (cliquer pour agrandir).

Le centre de Struga comprend plusieurs lieux intéressants. Il occupe une surface assez restreinte et peut être visité rapidement.

Le principal attrait de la ville réside dans ses deux plages donnant sur le lac et sur de grandes roselières.

Struga possède encore quelques maisons traditionnelles des XVIIIème et XIXème siècles, avec des façades blanches en pan de bois. On les trouve particulièrement sur la rive ouest, autour de la Maison Miladinovci.

LVieux Strugae patrimoine ottoman est en mauvais état général. La ville possède plusieurs mosquées des XVème et XVIème siècles, notamment Mustafa Čelebi et Mustafa Paša. Mustafa Čelebi a été presque entièrement détruite en 2012 par les autorités musulmanes de la ville. Le monument étant classé, les travaux ont provoqué un petit scandale et la mosquée est en cours de restauration. L’ancien hammam attenant attend lui aussi une bonne rénovation.

Le tekké est une sorte de monastère musulman où vivaient des derviches, et plus particulièrement des Halvetis. La date de construction du tekké de Struga est inconnue, mais elle peut être estimée vers 1800. Il comprend une mosquée, une résidence d’été, une pièce pour les visiteurs, et des salles de prière et de conversation. Le minaret date de 1922.

De l’autre côté du centre, l’église Saint-Georges (« sveti Gjorgija ») date de 1835.

Musées

Struga comprend trois musées.

640px-Strand_Struga

Une des plages.

La maison-musée des Miladinovci est la maison natale de Dimitar et Konstantin Miladinovci. Ces deux frères ont vécu au XIXème siècle. Ils occupent une position centrale dans l’éveil national macédonien de l’époque. Poètes et ardents défenseurs de la langue macédonienne, leur opposition à la domination culturelle grecque sur la Macédoine leur a valu de mourir en prison. Entrée 50 denars.

La galerie Vangel Kodžoman, située en face, regroupe des toiles de ce peintre macédonien natif de Struga (1904-1994). Membre du courant réaliste, il a surtout représenté la ville de Struga dans ses œuvres. Même billet que pour la Maison Miladinov.

Le muséum d’histoire naturelle est situé au nord du centre, près du Drin noir. Il a été fondé par un Russe ayant fui la Révolution d’Octobre, Nicolas Nezlobinski. De l’extérieur, le musée ne paie pas de mine et il a l’air souvent fermé. Les collections sont toutefois intéressantes, avec de nombreux spécimens de la faune du lac d’Ohrid. Entrée gratuite.

Adresses

Hôtel

L’hôtel Drim.

Les environs de Struga comptent plusieurs campings, dont Rino dans le village voisin de Kališta. Ce camping est très correct et propose des emplacements à 10 € la nuit. Dans le même village se trouve aussi le camping Sunrise. Les deux sont en bord de lac.

L’offre hôtelière est presque aussi riche qu’à Ohrid. Les grands complexes ont des chambres tout confort à partir de 50 €, notamment l’hôtel Drim, jouxtant le centre-ville, le Drin et le lac. De nombreux hôtels similaires se trouvent dans les villages voisins, notamment à Kališta. Ce village compte l’hôtel Izgrev Spa & Aquapark, un peu plus cher que la moyenne. Le prix des chambres tourne autour de 100 €. Il possède une superbe piscine jouxtant le lac.

Pour un hébergement en auberge de jeunesse, il faut se baser à Ohrid.

Struga regorge de cafés et de restaurants. En été, le bord de lac et ses plages est particulièrement agréable. On y trouve par exemple le restaurant Aquarius, plutôt haut de gamme.


Revenir à la page de la Région des grands lacs

Voir aussi :

Ohrid

Tour du lac d’Ohrid

Baignade et bateau

Arrière-pays

Publicités