Pelister

PelisterLe parc national du Pelister couvre 170 km2 et fait partie des trois parcs nationaux macédoniens, avec ceux de Mavrovo et de la Galičica. Créé en 1948, c’est le plus vieux des trois. Il s’étend sur le massif de la Baba culminant au pic Pelister à 2601 mètres d’altitude.

La Baba se trouve entre le lac Prespa et la plaine de Pélagonie. C’est une montagne assez jeune avec un caractère alpin. Le paysage est varié, avec des vallées encaissées, des pentes douces, des moraines et deux lacs glaciaires. Le pic Pelister est le troisième plus haut sommet de Macédoine.

Carte du parc national (cliquer pour agrandir).

Carte du parc national (cliquer pour agrandir).

Faune et flore

PelisterLe parc du Pelister est l’endroit privilégié pour voir des pins de Macédoine, espèce endémique et arbre national. Le parc comprend de nombreuses autres espèces endémiques, notamment deux espèces de truites qui vivent dans ses torrents, mais aussi des végétaux et des animaux beaucoup plus petits : mollusques, protozoaires, vers et autres micro-organismes. C’est également le domaine de grands mammifères comme l’ours, le bouquetin et le cerf. Enfin, la faune aviaire est très riche, avec des perdrix bartavelles, des aigles royaux, des tichodromes échelettes et des craves à bec rouge.

Dormir

Le refuge Golemo Ezero.

Le refuge Golemo Ezero.

Le parc du Pelister comprend plusieurs hôtels. Le Molika est le plus central et le plus haut. Il est situé au pied d’une piste de ski et au départ de plusieurs chemins de randonnée. Un peu plus bas il y a aussi le Šumski Feneri. Les deux proposent des chambres tout confort autour de 40 €.

Le parc comprend deux refuges de montagne, Kopanki et Golemo Ozero. Le premier a brûlé en 2013 et n’est pas encore réparé. Le second se trouve près d’un des deux lacs glaciaires, à 2218 mètres d’altitude. La nuit est à 400 denars. Le refuge est normalement fermé en semaine mais peut être ouvert sur demande. Prévoir à manger.

Villages

Le massif de la Baba est traditionnellement habité par les Valaques, minorité pastorale parlant une langue latine (voir la page sur les minorités en Macédoine). La région est connue en Macédoine pour la beauté et le pittoresque de ses villages.

Malovište

MalovisteCe village situé dans la partie nord du massif est coincé au fond d’une vallée dominée par le pic Pelister et le pic Vrteška (2010 m). Très pittoresque et niché à plus de 1600 mètres d’altitude, il est typiquement valaque. Il offre de beaux exemples d’architecture traditionnelle. Son église Sainte-Parascève (« sveta Petka ») date de 1856. Un sentier de 3 km vers l’ouest conduit au petit monastère Sainte-Anne (« sveta Ana ») qui date de la même époque. Malovište est le seul village a être proprement inclus dans le parc national. 22 km de Bitola.

Dihovo

DihovoPlus près de Bitola, Dihovo n’est pas un village valaque mais il est tout de même très joli. Il a été fondé par des gens de Brajčino, situé sur le versant ouest du massif. 7 km de Bitola.

Brajčino

Brajčino est lui aussi un des plus beaux villages de Macédoine. Il est très loin de Bitola (54 km) et il est plus judicieux de le visiter en même temps que le lac Prespa (voir la page Lac Prespa pour plus d’informations).

Randonnée

Molika

L’hôtel Molika.

Le parc est accessible depuis Bitola, en empruntant la route vers Trnovo. Après ce village, une route en lacet monte jusqu’à l’hôtel Molika, situé au pied d’une piste de ski, à 1420 mètres d’altitude. Il n’y a pas de bus entre l’hôtel et Bitola, donc il faut prendre une voiture ou un taxi. Les deux sont distants de 15 km.

Près du Molika, le centre d’information vend des plans et propose une exposition sur la faune et la flore du parc.

On peut aussi entrer dans le parc depuis plusieurs villages, notamment Malovište au nord, Brajčino au sud-ouest et Nižepole près de Bitola.

Il existe des cartes de randonnées, disponibles par exemple à l’hôtel Molika. Certains itinéraires sont fléchés. La plupart des randonnées sont longues, il faut compter au moins la journée.

Depuis Molika

Itinéraire historique

Mentionné comme « istoriska pateka » / « historical trail » sur les plans, il offre plus une bonne balade qu’une véritable randonnée. Il part du point d’information sur la route entre l’hôtel Molika et Bitola et serpente dans les alentours. Cet itinéraire évoque les combats de la Première Guerre mondiale qui ont eu lieu dans le massif.

Itinéraire des rochers

PelisterCet itinéraire (« pateka po kamenjarot » / « rocky trail ») permet de grimper directement au pic Pelister depuis l’hôtel Molika. Après avoir traversé la forêt de pins, on arrive sur de gros rochers. La partie rocheuse de l’itinéraire est la plus intéressante mais aussi la plus périlleuse. Le premier sommet atteint est le pic Stiv (2468 m). En continuant d’avantage sur la crête rocheuse, on arrive au pic Ilinden (2542) puis enfin au pic Pelister. Cet itinéraire offre de très beaux panoramas à plusieurs points du parcours. 8 km, compter au moins 5h aller. Nécessite de l’expérience en randonnée de montagne.

Autres points de départ

Nižepole – Golemo Ezero

GolemoNižepole, accessible en voiture depuis Bitola, est la meilleure base pour rejoindre le Golemo Ezero (« grand lac »), l’un des lacs glaciaires du parc du Pelister. Depuis le village, l’itinéraire fait 7 km et traverse la forêt puis les alpages. Le Malo Ezero (« petit lac ») est à environ un kilomètre au-delà. Avant d’atteindre le Golemo Ezero, on peut aussi voir un troisième lac, Orlovi Bari (« mare de l’aigle »), mais il est souvent à sec en été.

Brajčino – Golemo Ezero

Depuis Brajčino, un chemin permet d’accéder au Golemo Ezero. L’itinéraire fait 11 km et permet de découvrir des paysages de forêts et d’alpages. L’itinéraire est assez ardu, avec un dénivelé de plus de 1000 mètres.

Retour à la page Pélagonie

Voir aussi :

Bitola

Nidže

Publicités