Bitola

BitolaBitola est la deuxième ville de Macédoine. Avec 75.000 habitants, elle est cependant loin derrière Skopje et son demi million. Bitola demeure néanmoins la grande ville du sud et elle occupe une place particulière dans la culture macédonienne.

BitolaLa ville possède un riche patrimoine ottoman ainsi qu’un bel ensemble urbain de la Belle Époque. L’ancienne Monastir ottomane était une ville importante de l’empire. Elle comptait déjà 60.000 habitants еn 1905, alors que Skopje n’en avait que 32.000. Bitola était le chef-lieu d’un vilayet et une importante place commerciale et diplomatique. A partir de 1850, toutes les puissances européennes y ont ouvert des consulats. Ceux-ci existent encore et donnent à Bitola son surnom de « ville des consuls ». C’est cette présence européenne qui explique le visage très occidental de Bitola. Après la fin de l’ère ottomane, Bitola s’est retrouvée aux confins de la Yougoslavie et a doucement décliné.

Y aller

640px-Широк_сокак_и_стари_куќи_во_БитолаLa gare de Bitola se trouve au terminus d’une ligne vers Skopje. Il y a 4 trains par jour dans chaque sens. Le trajet est assez long (3h30 avec l’omnibus), mais le train rapide est avantageux (2h30). Compter 314 denars l’aller en omnibus. Prendre un aller-retour directement est plus avantageux (502 denars).

Le trajet en bus de Skopje vers Bitola est à environ 400 denars. Il y a un départ environ toutes les heures, voire toutes les demi-heures. Le trajet dure 3 heures minimum, parfois plus selon l’itinéraire.

Bonnes adresses

BitolaBitola compte quelques hôtels. On peut aussi choisir de rester au vert en passant la nuit dans le parc national du Pelister (voir la page correspondante pour les adresses).

L’hôtel Epinal (Bitola est jumelée avec cette ville des Vosges) est le gros hôtel de l’époque yougoslave. Situé en plein centre, il propose des chambres autour de 50 €. Pour plus de charme, il faut se tourner vers les hôtels de la vieille-ville, comme Bela Kukja, Theatre ou Ambassador. Le prix des chambres commence autour de 30 €. Bitola compte aussi une auberge de jeunesse (Goldy).

Parmi les bons restaurants de la ville il y a la Gradska Kafeana et le Grne qui proposent de la cuisine traditionnelle à petit prix.

Visiter

Pour visiter Bitola, voir la page Visiter Bitola. Voir aussi Héraclée des Lyncestes pour le site antique situé à la sortie de la ville.

Bitola peut servir de base pour visiter le sud de la Pélagonie, avec le parc national du Pelister, le Mariovo et le massif du Nidže.


Retour à la page Pélagonie

Voir aussi :

Parc national du Pelister

Mariovo

Demir Hisar

Prilep

Publicités