Montagnes de Macédoine

Le Grand Korab, point culminant de la Macédoine.

Le Grand Korab, point culminant de la Macédoine.

La Macédoine est un pays montagneux par excellence. Avec une altitude moyenne de 832 mètres, c’est d’ailleurs l’un des plus hauts d’Europe. Le point le plus bas est à 44 mètres, le plus élevé à 2753. Cela peut sembler peu à côté du mont Blanc et ses 4807 mètres, mais le relief macédonien a souvent une inclinaison forte qui accentue l’altitude. Alors qu’en France on passe de la plaine à la montagne à travers des paysages de collines et de vallées, en Macédoine, la transition est très brève. Certains massifs comme la Jakupica ont des pentes presque verticales.

Massifs montagneux

Montagnes de Macédoine

Carte des principaux massifs de Macédoine.

La France a les Alpes, les Pyrénées, le Massif central, etc, mais en Macédoine, les diverses montagnes peuvent difficilement être regroupées dans des ensembles plus vastes. Les massifs sont petits et abrupts, ils sont bien délimités et ils se succèdent rapidement. Pour simplifier, on peut dire que le pays se trouve en prolongement des Alpes dinariques et des Rhodopes, mais il n’est pas réellement concerné par ces chaînes.

Paysage de la Bistra.

Paysage de la Bistra.

Les Alpes dinariques s’étendent le long de l’Adriatique de la Slovénie au nord de l’Albanie. En Macédoine, elles sont prolongées par les massifs de l’ouest du pays : Šar Planina, Korab, Jablanica, Jakupica… Les Rhodopes sont situées le long de la frontière gréco-bulgare. En Macédoine, on considère qu’elles sont prolongées par les massifs de l’est et du sud du pays (Osogovo, Plačkovica, Belasica, Pelister…).

Nidze

Le Nidže vu depuis le Mariovo.

A cause du relief fragmenté, il est difficile d’établir le nombre de montagnes en Macédoine. En considérant que dans les Balkans les montagnes font au moins 500 m d’altitude, couvrent plus de 50 km2, et sont clairement délimitées par des vallées, on parvient à distinguer une quarantaine de massifs.

Parmi ceux-ci, les dix plus hauts sont le Korab (2753), la Šar Planina (2747), les monts Baba ou Pelister (2601), la Jakupica (2540), le Nidže (2520), le Stogovo (2268), la Galičica (2265), la Jablanica (2256), l’Osogovo (2252) et le Kožuf (2165).

Géologie

Géologie de la MacédoineLe relief macédonien résulte de l’activité tectonique des plaques eurasiatique et africaine au Cénozoïque. Le pays se trouve dans une zone d’extension comprenant aussi le nord de la Grèce, la Bulgarie, l’Albanie et le sud de la Serbie. Les secousses sismiques sont fréquentes, notamment le long de la frontière albanaise, dans le sud-est et autour de Skopje. Néanmoins, les tremblements de terre dépassant 6 sur l’échelle de Richter sont rares. Le plus violent enregistré est celui de Pehčevo, survenu en 1904 et d’une magnitude de 7,8.

Formation rocheuse dans la Belasica.

Formation rocheuse dans la Belasica.

Pratiquement tous les types lithologiques sont présents en Macédoine. Les plus vieilles roches datent du Précambrien et se trouvent dans la zone tectonique pélagonienne (Plačkovica et Mariovo) ainsi que dans la zone serbo-macédonienne (est du pays). Ces roches sont du gneiss, du micaschiste, du marbre et des orthométamorphites. Le marbre est notamment exploité à Prilep.

Les massifs de l’ouest du pays, comme la Šar Planina, la Suva Gora et la Bigla, sont faits de roches paléozoïques, surtout représentées par des schistes verts. Les roches mésozoïques (Korab, Jablanica, Galičica, Kožuf), sont des marbres, des calcaires et des roches magmatiques.

La Šar Planina.

La Šar Planina.

Le reste du pays comprend des roches granitiques et des ophiolites (Est du pays, surtout autour de Štip), ainsi que des roches volcaniques. Ces dernières sont surtout visibles autour de Kratovo, dans le nord-est. La région a connu une forte activité volcanique il y a environ 20 millions d’années. Les roches visibles sont surtout des andésites, des dacites et des latites. Une zone plus récente (~4 millions d’années) se trouve au Kožuf.

Les plaines et de vallées fluviales sont recouvertes de sédiments accumulés à partir du Néocène. Ils comprennent surtout des flyschs, du grès, du calcaire, des argiles et du sable.


Retour à la page Comprendre la Macédoine

Voir aussi :

Faune et flore

Publicités