Stybera

StyberaLa ville antique de Stybera (en grec Στύβερα et en latin Stibera) se trouve entre Bitola et Prilep, au beau milieu de la Pélagonie. A l’époque du royaume de Macédoine puis de la domination romaine, Stybera était l’un des principaux centres urbains de la région. Elle est mentionnée par Strabon, Tite-Live et Polybe et fut visitée par Philippe V et Persée de Macédoine.

Y aller

Stybera se trouve à 30 km au nord de Bitola et à 22 km au sud de Prilep. Le site est entre les deux villages de Čepigovo et Trojkrsti. Lorsqu’on vient en voiture de Prilep et Bitola, il faut quitter la route principale entre ces deux villes au village de Topolčani. Le site de Stybera n’est qu’à 4 km à l’ouest de cette localité.

Il y a une gare à Trojkrsti, desservie par des trains faisant la liaison Bitola-Prilep-Skopje. Seuls deux trains par jour dans chaque sens s’arrêtent à Trojkrsti. Topolčani est desservi par des bus faisant la liaison Bitola-Prilep.

Histoire

Stybera est apparue au VIème siècle av. JC et elle a prospéré à partir du IIIème siècle av. JC. La région faisait à l’époque partie du royaume de Macédoine. La cité de Stybera occupait une position idéale pour le commerce, dans la plaine ouverte de Pélagonie, et se trouvait aussi sur un site défensif, marqué par des collines et par le confluent des rivières Crna et Blato.

L’État macédonien a graduellement disparu au IIème siècle av. JC suite à des attaques romaines. Stybera a d’ailleurs servi de base militaire au dernier roi macédonien, Persée. Ce dernier se rend définitivement en 168 av. JC.

Sous l’occupation romaine, Stybera poursuit son développement. A son apogée, la ville semblait couvrir 13 hectares. Elle disparaît au IIIème siècle, de façon soudaine et inexpliquée (invasions germaniques, tremblement de terre ?…).

Le site a été redécouvert en 1924 et largement fouillé dans les années 1950. Des campagnes sont encore entreprises. Ces fouilles ont notamment révélé de superbes statues en marbre, dont certaines ornent l’entrée du palais gouvernemental à Skopje.

Visiter

StyberaLes vestiges visibles sont peu importants et il n’y a ni accueil du public ni panneaux informatifs.

En bas de la colline, on reconnaît un mur d’enceinte d’époque hellénistique, épais et en pierre sèche. On peut aussi voir les restes du gymnase, avec son atrium à péristyle, son sanctuaire, son exèdre (salle de conversation en hémicycle) et son hérôon (sanctuaire dédié à un héros).

Le site est dominé par le temple de Tyché, déesse de la fortune et du destin.

Retour à la page Pélagonie

Voir aussi :

Héraclée des Lyncestes

Bitola

Prilep

Publicités