Vins macédoniens

Vue de France, la viticulture macédonienne peut paraître anecdotique, voire insignifiante, mais l’activité est en fait importante pour l’économie locale. Les vins macédoniens, très prisés dans les anciens pays de la Yougoslavie, commencent d’ailleurs à s’exporter en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis.

Chiffres

Tikves

Vignes dans le Tikveš.

Malgré sa petite taille et la surface modeste de son vignoble, la Macédoine se hisse tout de même à la 25ème place mondiale pour la production de vin (plus de deux millions d’hectolitres par an).

Le pays compte 24 000 hectares de vigne au total, soit un peu plus que le Beaujolais (23 000), mais largement moins que les grands vignobles comme Bordeaux (118 000). La surface tend à augmenter et pourrait retrouver sa taille de l’époque yougoslave (presque 40 000 hectares dans les années 1970).

95 % du vin macédonien est exporté et il représente autour de 18 % du PIB. A cause des nationalisations socialistes d’après-guerre, il y a peu de petits producteurs et le vignoble est surtout exploité par de grandes entreprises. Celles-ci ont des moyens de production dernier cri et misent de plus en plus sur le marketing.

Climat

La Macédoine a un climat assez sec, avec environ 400 mm de précipitations dans les régions les plus sèches. Le Tikveš, zone la plus productive, est l’endroit le plus sec des Balkans. Le sud du pays jouit d’environ 2 400 heures de soleil par an, ce qui optimise le processus de concentration des acides et des sucres dans le raisin. Le mélange des climats continental et méditerranéen ainsi que la richesse des sols en minéraux ajoutent encore de la complexité au goût des vins.

Cépages

Grappes de vranec.

Grappes de vranec.

Les deux cépages les plus présents en Macédoine sont le vranec et la smederevka. Les deux sont spécifiques aux Balkans, et surtout à la Macédoine, à la Serbie et au Monténégro.

Le vranec produit des vins rouges au potentiel alcoolique normal, malgré le climat chaud et sec dont il a besoin. Les vins sont pourpres, secs, riches en tannin, aux notes fruitées. Ils vieillissent très bien et développent après 2-3 ans des arômes de cannelle, de chocolat, de réglisse et parfois de chêne. Le goût reste rond et subtil mais perd sa sécheresse de départ.

La smederevka donne des vins blancs souvent mélangés à du riesling. Les vins sont bus jeunes. Secs, ils ont des arômes de pomme et de poire. Ils sont souvent servis avec de l’eau gazeuse en été, de façon a en faire un rafraîchissement. La smederevka sert aussi à produire de l’eau-de-vie, appelée rakija.

Le vignoble macédonien utilise aussi des cépages français comme le chardonnay, le cabernet sauvignon et le merlot. Ils se sont étendus au détriment de cépages locaux plus rares qui font leur retour progressivement, comme la kratošija (vins rouges harmonieux et fruités), la stanušina (rouges aux arômes de cassis et de mûre), et divers cépages blancs comme le traminec et la žilavka.

Régions viticoles

Vin

Tikveš – 12000 ha

"Alexandria" de la Tikveš Winery.

« Alexandria » de la Tikveš Winery.

Région la plus vaste et la plus connue, le Tikveš s’étend autour des villes de Negotino et Kavadarci. La vigne pousse sur des terres riches, argileuses et sableuses, à un endroit où la double influence continentale et méditerranéenne est optimale pour le raisin. Le Tikveš produit la grande majorité du vin macédonien, surtout du vranec, mais aussi la kratošija, le cabernet, le merlot, la smederevka ou encore la temjanika, une sorte de muscat.

La production est largement dominée par les entreprises Tikveš Winery et Bovin (rien à voir avec les ruminants, c’est la contraction du nom des fondateurs, Bogevski, et de « vino »). Près de Demir Kapija, le jeune vignoble Popova Kula s’affirme aussi comme un grand nom du vin macédonien.

Les cuvées les plus connues sont « T’ga za jug » (du nom d’un poème célèbre signifiant « nostalgie du sud »), Alexandria et Stobi de la Tikveš Winery et le Vranec et l’Aleksandar de Bovin. Le Bela Voda de la Tikveš Winery est un des vins les plus estimés et les plus chers des Balkans. Popova Kula propose des rosés, dont son Stanushina Rosé, et de nombreux cépages endémiques.

Gevgelija-Valandovo – 2500 ha

C’est la région viticole la plus méridionale du pays, et aussi la plus ensoleillée. Le climat est plus méditerranéen qu’ailleurs, les hivers sont doux, l’ensoleillement très important et les précipitations plus abondantes. La vigne pousse sur des sols argileux secs et riches en minéraux.

La région est dominée par le vignoble Rigo Impex, spécialisé dans l’exportation. Les vins de la région sont des rouges (vranec, merlot, cabernet) et des blancs (smederevka, riesling).

Strumica-Radoviš – 2200 ha

Cette région est située tout au sud du pays mais son climat a une forte influence continentale qui la rapproche de la vallée de Skopje. La principale entreprise, Dalvina, produit du vranec, du rkatsiteli (cépage géorgien), de la župljanka (vin blanc sec et léger), et des cépages internationaux.

Ovčepole – 2000 ha

La « plaine des moutons », qui s’étend autour de Štip et Sveti Nikole est une région sèche, balayée par les vents et très chaude en été. Les sols sont salins et sableux et l’irrigation est essentielle pour la vigne. La région produit surtout du vranec, du cabernet, du sauvignon et d’autres cépages comme la smederevka et le muscat. Le plus grand vignoble est Ezimit à Štip.

A l’est de l’Ovčepole, la petite région de Kočani-Vinica s’étend sur seulement 600 ha, mais elle était autrefois beaucoup plus importante. Le nom de la ville de Vinica vient d’ailleurs de « vino », le vin.

Veles – 1500 ha

Veles est une ville située en plein milieu du pays, sur le Vardar. Sa région est plutôt aride mais connaît moins de vent que l’Ovčepole voisin. La terre est très riche (tchernoziom). Comme ailleurs, le vranec domine, mais Veles est aussi un producteur de kratošija, le cépage vraiment macédonien le plus courant (il n’est pas cultivé hors des frontières). On trouve aussi les cépages internationaux.

Skopje – 1100 ha

La région de la capitale connaît un climat beaucoup plus continental que les autres. L’hiver est marqué par d’importantes périodes de gel et les étés sont très chauds. Les précipitations sont rares et sont surtout causées par les orages estivaux. Les sols rouges sont humides, argileux et rocheux. La région produit du vranec, du sauvignon, du shiraz, du merlot, etc. La principale entreprise est Skovin. Il y a aussi Kamnik, qui produit des vins haut de gamme comme la temjanika (variété de muscat riche en arômes).

Autres régions

Les régions citées précédemment appartiennent toutes à la Povardarie, qui englobe la vallée du Vardar au sens large.

A l’est, on trouve la région Pčinja-Osogovo, dont dépendent notamment les vignobles de Kumanovo. Les sols bruns sont arides, calcaires, et produisent du cabernet sauvignon, du gamay, du pinot noir et du vranec. Il y a aussi quelques cépages blancs.

L’ouest de la Macédoine comprend plusieurs petites régions, à la production faible (Prilep, Bitola, Tetovo, Ohrid, Prespa…). Le climat est plus montagnard qu’ailleurs. Le sol est généralement brun. Ces régions produisent principalement du cabernet sauvignon, du gamay, du merlot, du vranec, du riesling et du chardonnay.


Retour à la page Comprendre la Macédoine

Voir aussi :

Montagnes de Macédoine

Architecture macédonienne


Pour avoir un aperçu de la cuisine macédonienne, voir 10 choses à manger à Skopje.

Publicités