Monastère de Bigorski

Monastery_St._John_Bigorski_(by_Pudelek)_3Le monastère Saint-Jean de Bigorski (« manastir Sveti Jovan Bigorski ») est un des plus grands monastères de Macédoine.

Construit à flanc de montagne et faisant face à la vallée de la Radika, il est au cœur de la région montagneuse de la Reka.

Y aller

Le monastère est situé sur la route entre Debar et Mavrovo, à 30 km de Mavrovo et 20 km de Debar. La localité la plus proche est Rostuša. Le monastère est situé au sein du parc national de Mavrovo et les environs comptent un grand nombre de choses à voir.

Le monastère est desservi par les cars reliant Tetovo et Skopje à Debar (demander au chauffeur).

Histoire

Ioann-krestitel-makedoniaLe monastère a été fondé en 1020, suite à la découverte miraculeuse d’une icône représentant Saint Jean-Baptiste. Après l’invasion ottomane, l’établissement périclite. Attaqué par les Turcs au XVIème siècle, il est abandonné jusqu’au XVIIIème siècle, lorsque des moines lancent sa reconstruction. Le monastère retrouve tout son faste au XIXème siècle, lorsque les travaux s’achèvent.

Le monastère a été détruit par un incendie accidentel en 2009. L’événement a largement touché la Macédoine qui a perdu en quelques heures l’un de ses fleurons. Les travaux de reconstruction se sont achevés en 2015.

Visiter

17,_Св.Јован_Бигорски,_St.John_the_Baptist_Monastery,_MacedoniaLes différents bâtiments du monastère forment une cour en amphithéâtre. La disposition et l’architecture rappellent les grands monastères de Grèce, notamment ceux du Mont Athos. Le monastère est construit en calcaire (son nom dérive de « bigor », qui désigne cette pierre en macédonien) et en colombages.

L’église possède un large dôme qui évoque l’architecture des mosquées ottomanes. A l’intérieur, on peut voir l’icône qui, selon la légende, serait à l’origine du monastère (voir le paragraphe Histoire).

The_Church_of_St._John_the_Baptist,_the_Monastery_of_Saint_Jovan_Bigorski,_MacedoniaLe véritable chef-d’œuvre est néanmoins l’iconostase (1829-1835), réalisé par des maîtres mijaks originaires de Galičnik et Gari. Tout à fait représentatif des talents de menuisiers des Mijaks, cet iconostase en bois sculpté comprend des centaines de représentations d’hommes et d’animaux. Ils illustrent des scènes de la Bible et on peut remarquer que les personnages portent les costumes macédoniens traditionnels.

L’église renferme de nombreuses reliques, dont un fragment de l’humérus de Jean-Baptiste ainsi que des restes d’Anne, Nicolas, Barbara, Pantaléon, Parascève, Clément d’Ohrid, Tryphon, Boniface… La plupart de ces reliques ont été apportées d’Istanbul en 1820. Un fragment de la Vraie Croix a été offert au monastère en 2000.


 

Retour à la page Polog et Reka

Voir aussi :

Mavrovo

Villages de la Reka

Debar

Publicités