Se repérer à Skopje

Skopje vodno
Le Vardar et le mont Vodno.

Pour le visiteur d’un jour ou deux, il n’est pas très compliqué de se repérer à Skopje. Le centre-ville n’est pas très grand et on prend vite ses repères.

Le mont Vodno au sud, le fleuve Vardar qui traverse la ville d’est en ouest, ou encore la forteresse qui domine tout le centre, fournissent chacun de bons marqueurs.

Plan étendu de Skopje et ses principaux quartiers (les lieux mentionnés sur ce site sont en bleu) :

Plan Skopje

Nord et Sud

aerodrom
Le quartier moderne d’Aerodrom.

Skopje est une ville qui a deux visages très prononcés. Au sud du Vardar s’étend la ville moderne, reconstruite après le tremblement de terre de 1963. Les rues sont droites, régulières, les quartiers sont faits de gros blocs d’immeubles délimités par des artères en quadrillage. Il n’y a qu’au pied du mont Vodno que les rues deviennent un peu sinueuses, à mesure qu’elles gravissent les contreforts de la montagne. C’est dans ce quartier aéré que se trouvent d’ailleurs de nombreuses ambassades, dont l’ambassade de France.

Panorama de Cair
Quartiers nord.

La rive nord du Vardar est totalement différente. Du Vieux Bazar historique jusqu’au faubourg tsigane de Šutka, les quartiers sont majoritairement peuplé de minorités – Albanais, Turcs, Roms… Même s’ils ont eux-aussi été détruits en 1963, ils ont toujours conservé leur caractère oriental, et les rues évoquent davantage le Proche-Orient que l’Europe. La plupart des quartiers nord de Skopje échappent totalement aux règles d’urbanisme moderne : les rues sont étroites, sineuses, hasardeuses, des immeubles flambant neufs bien que de guingois écrasent des maisons inachevées… Les Macédoniens qui n’appartiennent pas aux minorités ne fréquentent pas tellement ces quartiers nord, et ils vous diront souvent qu’ils sont dangereux et à éviter.

 

Cartes et plans

Avoir un plan de Skopje peut être pratique voire indispensable si on compte visiter des lieux hors du centre. Google Maps, avec ses plans satellite ou en Street View, fournit probablement les meilleurs plans de Skopje, puisqu’ils sont toujours à jour et accessibles n’importe où tant qu’on a accès à internet.

Sur place, on peut acheter en librairie un plan très complet avec index édité par Trimaks. Il coûte 500 denars. 3max possède d’ailleurs ses propres librairies. La plus centrale se trouve rue Nikola Vapcarov, à deux pas de la place de Macédoine. Les éditeurs autrichiens Freytag & Berndt ont également publié leur carte de Skopje.

Sinon, la mairie de Skopje met une carte à disposition en ligne. Elle est visible ici. Malheureusement elle est un peu datée, difficile à imprimer en entier, peu précise et tous les noms de rue ne sont pas indiqués.

Pour se repérer dans les environs de Skopje, par exemple pour prévoir une balade, le site du Cadastre macédonien propose une carte extrêmement précise, avec le relief, l’altitude, les hameaux, les lieux historiques, etc (en cyrillique). Seul bémol, les noms de rues dans les villes ne sont pas indiqués.

Pour avoir un aperçu des quartiers les plus centraux, voici deux plans très précis (cliquer sur les images pour les voir en grand ou les télécharger).

Le centre-ville :

Plan du Centre-ville
Plan du centre-ville de Skopje.

Le Vieux bazar :

Plan du Vieux bazar
Plan du Vieux bazar.

Retour à la page Skopje Côté pratique

Voir aussi :

Se déplacer à Skopje

Manger et sortir à Skopje

Dormir à Skopje