Staro Nagoričane

Eglise Staro NagoricaneStaro Nagoričane est un petit village du Nord-Est de la Macédoine du Nord. Son église du XIVème siècle est considérée comme un joyau de l’architecture médiévale balkanique.

Le village est entouré par d’autres monuments religieux anciens. La région autour du village est très jolie, et offre des paysages très caractéristiques de l’Est macédonien. Ici, le climat est sec et le paysage est légèrement ondulé, sans forêts, marqué par endroit par des escarpements rocheux. On est à mi-chemin entre les prairies sèches de l’Ovče Pole au sud et les contreforts pelés du massif Kozjak, qui marque la frontière serbe au nord.

 

Y aller

Staro Nagoričane se trouve à 15 km à l’Est de Kumanovo, et il est situé à proximité de la route A2 vers Kriva Palanka et la Bulgarie. Il est possible de rejoindre le village en bus, par exemple depuis Kumanovo, et même Skopje.

Visiter

Staro NagoricaneStaro Nagoričane occupe une colline qui domine la vallée de la Pčinja, qui forme l’un des rares passages naturels entre la Macédoine et la Serbie. Le seul point d’intérêt du village est son église, qui trône en plein milieu. Fondée au IXème siècle, l’église servait à l’origine un monastère, qui a aujourd’hui disparu. Ce monastère est créé par l’empereur byzantin Romain IV Diogène, et il conserve un rang de premier ordre pendant tout le Moyen-Age.

christ staro nagoricanL’église actuelle est construite au XIVème siècle, lorsque le roi de Serbie Stefan Milutin fait rebâtir le monastère. C’est un chef-d’œuvre de l’architecture religieuse de l’époque, dite « serbo-byzantine ». Ce style se rencontre beaucoup en Macédoine du Nord, puisque la région formait le cœur du royaume serbe à l’époque. Il se caractérise par la présence de multiples coupoles placées sur de hauts tambours, et par la décoration des façades externes, qui reçoivent des arcs de cercle accentuant la légèreté de l’édifice.

Fresque Staro NagoricaneL’église reçoit la dépouille du tsar bulgare Michel III, mort vaincu par les Serbes en 1330.

Le vestibule, ou exonarthex, de l’église a été partiellement détruit, et subsiste à l’état de vestiges. L’intérieur de l’église contient des fresques fameuses, réalisées au début du XIVème siècle. Ces peintures sont caractéristiques du style dit « volumétrique », datant de la Renaissance paléologue : les scènes sont mises en valeur grâce à l’ajout d’éléments de décor : bâtiments, objets, meubles, paysages…  Les scènes ainsi représentées sont complexes, presque dignes de tableaux de la Renaissance. L’église de Staro Nagoričane étant particulièrement sombre, les peintres ont aussi accentué les contrastes de couleurs.

Autour de Staro Nagoričane

mlado NagoricaneJuste à côté de Staro Nagoričane se trouve le village de Mlado Nagoričane (« mlado » signifie le jeune, par opposition au vieux, « staro »). Bien qu’il soit manifestement plus récent que le village précédent, Mlado Nagoričane n’est pas dépourvu d’intérêt. Construit entre deux promontoires rocheux, il possède deux jolies églises anciennes. La plus vieille, Saint-Georges (« Sv. Gjorgji »), a été fondée au IXème siècle, comme le monastère de Staro Nagoričane. Elle a ensuite été reconstruite au XVème siècle. Elle rappelle un peu l’église de Staro Nagoričane, bien qu’elle soit plus petite et plus trapue, et l’arc au-dessus de l’entrée évoque l’architecture ottomane. L’église, ou plutôt la chapelle, Sainte-Parascève (« Sv. Petka ») située dans le cimetière remonte au XVIIème siècle.

monastère de ZabelLe petit monastère de Zabel (« Zabelski manastir ») est situé à 3 km au nord-ouest de Staro Nagoričane. Bâti au XIVème siècle, à la même époque que l’église de Staro Nagoričane, il a cependant été dévasté par les Ottomans. Il a finalement été relevé en 1852, et l’église a été reconstruite en 1856. A l’intérieur on peut voir un bel iconostase, caractéristique du renouveau chrétien slave de l’époque. Le bâtiment conventuel (« konak ») dans lequel logeaient les moines, est assez impressionnant.

Retour à la page Macédoine de l’Est

Voir aussi :

Kumanovo

Cocev Kamen

Kuklica

Kokino

Kratovo