Matka

MatkaMatka est un endroit exceptionnel, à découvrir absolument si l’on passe par Skopje et la Macédoine du Nord. Excentré, situé à 15 km du centre-ville, ce lieu est pourtant très apprécié des locaux et il est facile de s’y rendre. Il peut néanmoins être un peu trop fréquenté pendant la belle saison.

Matka est tout d’abord un site naturel. Peu avant de rejoindre le Vardar, la rivière Treska traverse des gorges ponctuées de grottes.

Matka gorgeLa construction d’un barrage dans les années 1930 a fait monter le niveau de la rivière, mais n’a absolument rien retiré à la beauté du site. Il faut toutefois imaginer qu’avant 1937 le café-restaurant et l’église Saint-André attenante se trouvaient à 20 mètres au dessus des eaux… Alors qu’aujourd’hui ils se trouvent pratiquement les pieds dans l’eau.

Matka est aussi un site historique : de merveilleuses églises médiévales et des petits monastères sont dispersés autour des gorges. Enfin, Matka est également un centre de sport et de détente, avec ses petits restaurants, ses cafés, ses canoés et ses falaises à escalader. Attention, étant donné que le site est assez isolé et en cul de sac, les commerçants en profitent : les prix de l’hôtel-restaurant notamment sont nettement plus élevés qu’ailleurs.

Pour profiter pleinement du site (randonnées, bateau, visite de monastères…), une journée peut être nécessaire.

 

Y aller

Matka cheminOn peut prendre un bus 60 depuis le centre-ville ou la gare routière. Matka se trouve au terminus.

Il s’agit d’une ligne périurbaine, donc il n’y a pas autant de passage que pour les lignes ordinaires : mieux vaut demander les horaires à l’avance à la gare routière, ou jeter un œil sur le site de la compagnie de bus. Il y a environ un bus par heure dans chaque sens. Attention, certains bus ne partent que de Deksion, quartier situé dans la banlieue lointaine de Skopje, donc il faut ensuite prendre un second bus pour revenir dans le centre.

Une fois au terminus de la ligne 60, il faut marcher un peu le long de la Treska, puis passer le barrage pour se retrouver véritablement dans les gorges.

Il est aussi possible de rejoindre le site en taxi, pour environ 700 denars.

Le site est relié au mont Vodno par des chemins de randonnée, et il est possible de se rendre à Matka à pied depuis le centre en passant par la croix. Il faut alors compter une vingtaine de kilomètres de marche depuis le centre de Skopje et des fortes montées et descentes.

 

Visiter

Randonnée

Matka SkopjeDes chemins permettent de faire le tour des gorges. La nature environnant le site est remarquable pour sa beauté. En été, on peut y voir une grande variété de papillons endémiques.

Certains chemins sont très pentus et mieux vaut prévoir de bonnes chaussures. De même, attention au vertige lorsqu’on monte en haut des gorges.

Des panneaux informatifs sont installés au bord des chemins. Ils permettent notamment de s’informer sur la faune et la flore et ils comprennent des plans très utiles pour s’orienter.

 

Bateau

Grotte Vrelo
Grotte de Vrelo.

Depuis l’embarcadère, il est possible de louer des canots ou de partir en visite guidée en bateau (commentaires en macédonien ou anglais). La visite coûte 400 denars par personne.

Une visite en bateau permet notamment de visiter des grottes. L’une d’elle, Podvrelo, est peut-être la plus profonde au monde. Elle est presque complètement inondée par les eaux de la Treska.

 

Églises et monastères

Dormition Matka
Dans l’église du monastère de la Dormition.

En arrivant à Matka, juste avant le barrage, on ne peut pas manquer le monastère de la Dormition, également appelé monastère de Matka. Il date du XIVe siècle et il est encore en activité. De l’extérieur, le monastère a l’air très rénové, mais l’église renferme des fresques médiévales bien préservées. L’église Saint-André, située près de l’embarcadère, date également du XIVe siècle. Ses fresques valent aussi la visite.

Matka Sisevo
Le monastère Saint-Nicolas (en bas à droite).

Sur l’autre rive, un chemin escarpé mène au monastère Saint-Nicolas, de la même époque. Perché tout en haut du canyon, blotti entre deux falaises à pic, il est accessible en trois quarts d’heures. Sa situation au-dessus des gorges est à couper le souffle. Le site offre de belles vues sur la Treska et l’embarcadère. Ne pas manquer les jolies fresques à l’intérieur de l’église.

Depuis le monastère de la Dormition, d’autres sites sont accessibles grâce à des petits chemins dans la montagne. La minuscule église Saint-Sauveur, du XIVe, est accessible en une petite heure. Non loin, on peut voir les ruines d’une forteresse médiévale, Markov Grad, détruite par les Turcs. Son nom signifie « ville de Marc ». A l’intérieur se trouvent les restes d’une autre église, Sainte-Nedelya. Près de Saint-Sauveur se trouvent aussi les ruines de l’église de la Trinité.

Retour à la page Skopje

Voir aussi :

Mont Vodno

Monastère de Nerezi

Scupi

Aqueduc de Skopje